Poffertjes – mini crêpes néerlandaises

Il n’est pas nécessaire que ce soit le jour des crêpes pour que les Néerlandais en mangent. Nous les mangeons à tout moment de l’année, au petit-déjeuner, au brunch, au déjeuner, en dessert, à l’heure du thé ou même au dîner.

Nous aimons tout simplement les crêpes. Les sucrées avec de la confiture ou des fruits ou du chocolat ou de la pâte à tartiner aux pommes ou du « sirop coulant » ou de la glace. Les salées avec du bacon ou des légumes ou du fromage et du jambon. Ou celles qui combinent à la fois le sucré et le salé, ma préférée aux pommes et au bacon avec de la tartinade de pommes hollandaise acidulée (« appel stroop »).

Les grandes font pâlir les pizzas et il faudrait au moins une assiette à pizza pour les servir. Mais il y a aussi des petites bouffées délicates comme ces « poffertjes ».

Leur nom est dérivé du mot néerlandais « pof », qui signifie « bouffée », faisant référence à la fois à la façon dont elles se gonflent pendant qu’elles cuisent, et au léger son « pfff » qu’elles font en le faisant.

Contrairement à leurs cousins plus grands, ces petites crêpes sont levées et cuites dans une poêle spéciale « poffertjes », de préférence en fonte pour une répartition uniforme de la chaleur. Ces poêles ont 12 à 15 indentations pour la pâte.

Elles ne sont pas différentes des poêles que les Danois utilisent pour leurs traditionnelles aebleskiver (crêpes soufflées), ou les Japonais pour leurs Takoyaki au poulpe. Les entailles de la poêle à poffertjes sont toutefois moins profondes, de sorte qu’elles ne sortent pas aussi sphériques que les versions danoises ou japonaises.

Ma famille est originaire de la province méridionale du Brabant, où ces petits trésors ne sont pas servis aussi souvent que dans d’autres régions des Pays-Bas (et jamais dans ma maison d’enfance, car nous options pour la variété plus grande, tartinée de confiture en couche épaisse et ensuite roulée).

Les poffertjes sont pourtant un aliment de base sur les marchés et les foires néerlandais. C’est tout un théâtre de les voir préparés par les professionnels sur d’énormes assiettes à poffertjes, les remplissant très rapidement avec leurs distributeurs de pâte, les retournant d’un coup de poignet avant même d’avoir dit le mot « poffertje ».

Ils sont traditionnellement servis généreusement saupoudrés de sucre glace et d’une bonne cuillerée de beurre fondant. Habituellement du beurre non salé, mais j’aime assez le beurre légèrement salé pour contrebalancer tout ce sucre.

J’avoue que c’est la première fois que je fais des poffertjes. Je n’ai aucune idée de ce qui me possède, mais ces derniers temps, je me sens étrangement obligé d’exprimer mon ultime néerlandaiserie. J’ai même investi dans un moule à poffertjes spécial en gage de mon engagement. Et une des fourchettes traditionnelles en bois à long manche pour les tourner (même si je sais que n’importe quelle fourchette ou brochette ferait l’affaire). J’ai également déniché mon flacon presseur au fond du placard, car il est tellement plus facile de distribuer la pâte dans le moule de cette façon, plutôt que de s’embêter avec des cuillères.

Ne paniquez pas si vous n’avez pas de moule à poffertjes. Ces minuscules friandises peuvent également être réalisées dans une bonne poêle antiadhésive ou sur une solide plaque de cuisson.

J’ai gardé la recette traditionnelle cette fois-ci pour tester l’eau. Mais mon esprit virevolte déjà comme un fou avec des idées pour expérimenter et inventer aussi des versions salées. Je pense que la poêle sera utile pour faire des blinis de cocktail aussi, donc gagnant gagnant gagnant poulet dîner. O. Non. Désolé, c’est demain. Dîner de poulet qui est.

Traditional Poffertjes – Dutch Mini Pancakes (sert 4 )

Vous pouvez les faire sans gluten en utilisant de la farine sans gluten et de la levure sans gluten.

Comme pour la plupart des cuissons, assurez-vous que tous les ingrédients sont à température ambiante.

Ingrédients

400 ml de lait, tiède à la main

7 gr de levure sèche (j’ai utilisé de la levure Allinson easy bake)

125 gr de farine de sarrasin

125 de farine ordinaire (ou utiliser plus de farine de sarrasin ou une farine à cuire GF. J’ai utilisé de la farine brune non raffinée)

1/2 cuillère à café (GF) de levure chimique (facultative car la levure doit donner la levée)

une pincée de sel

50 gr de beurre fondu

1 petite cuillère à soupe de « Schenkstroop » (sirop à verser) néerlandais, sirop d’érable, miel ou sucre en poudre non raffiné

1 oeuf

Beurre ou huile pour la friture (j’ai utilisé un spray à l’huile de coco)

Sucre glace et beurre pour servir. Je suis devenu gourmand et j’ai eu du Schenkstroop aussi, mais ce n’est pas traditionnel sur les poffertjes. Très agréable cependant. Vous pourriez vous faire plaisir avec du sirop d’érable ou du miel coulant.

Méthode

Mélanger la levure avec le lait et mettre de côté pendant 10 minutes environ jusqu’à ce que des bulles commencent à se former.

Trier les deux farines dans un grand saladier et les combiner avec la levure chimique (si elle est utilisée) et une pincée de sel. Ajouter le lait levuré et mélanger avec un fouet ou un batteur électrique.

Ajouter le beurre fondu et le sirop ou le sucre. Mélanger à nouveau. Battre l’œuf dans un bol séparé et l’ajouter à la pâte. Mélangez pour combiner jusqu’à obtenir une pâte lisse mais raisonnablement épaisse (pas aussi fine que des crêpes ou des pancakes normaux).

Couvrez et mettez de côté pendant au moins 1 heure dans un endroit chaud pour laisser la levure faire son travail.

Chauffez la poêle à feu moyen-élevé. Attendez que la poêle ou la plaque soit chaude avant de faire quoi que ce soit d’autre. Ensuite, graissez généreusement la poêle ou la plaque de cuisson avec du beurre ou de l’huile. Utilisez un pinceau à pâtisserie ou un morceau de papier absorbant pour vous assurer que tous les trous sont bien recouverts.

A l’aide d’une cuillère ou d’une pipe, déposez la pâte dans chaque trou (ou sur la plaque si vous n’utilisez pas de poffertjes. Veillez à les espacer dans ce cas, car ils risquent de s’étaler un peu). Ne remplissez pas trop les trous, 3/4 plein est suffisant pour permettre une petite montée.

Attendez jusqu’à ce que des trous commencent à apparaître sur le dessus et que le dessus soit comme presque sec. Ensuite, retournez-les un par un en utilisant une fourchette ou une brochette. Je trouve une cuillère à café assez pratique aussi, mais c’est probablement parce que je suis une débutante en matière de poffertjes.

Cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés de l’autre côté également.

Les garder au chaud dans un four bas pendant que vous continuez avec la prochaine fournée jusqu’à ce que toute la pâte soit utilisée.

Servir saupoudré de nuages de sucre glace et parsemé de beurre. Sirop, sirop d’érable, agave ou miel coulant en option.

Les restes se congèlent bien, mais je doute que les restes soient votre problème. Il est plus probable que vous devrez remuer plus de pâte, parce que tout le monde en voudra des secondes.

Laisser un commentaire